Comment les humains survivront-ils à la sixième extinction de masse ?

L’humanité vit actuellement la sixième extinction de masse de l’histoire de la Terre. Les cinq précédentes extinctions massives ont été causées par des phénomènes naturels, tels que des éruptions volcaniques et des chutes d’astéroïdes. Le site URL détaille ce domaine davantage. Mais cette fois, l’homme est responsable de l’anéantissement de nombreuses espèces et de la destruction de leurs habitats naturels.

Qu’est-ce qu’une extinction de masse ?

On parle d’extinction massive lorsqu’un pourcentage élevé d’espèces sur Terre disparaît soudainement.

A lire également : Netflix publie gratuitement un documentaire sur Youtube

La plus célèbre extinction de masse s’est produite il y a 65 millions d’années lorsqu’un astéroïde s’est écrasé sur la péninsule du Yucatán, au Mexique. Cette extinction massive a tué les dinosaures et 80 % de toutes les espèces végétales et animales. Le site Cliquez ici pour l’info détaille ce domaine davantage.

L’extinction actuelle est causée par l’homme et on s’attend à ce qu’elle tue beaucoup plus d’espèces que les extinctions précédentes. Le nombre d’espèces qui disparaissent au cours d’une période donnée est appelé « taux d’extinction des espèces ».

Dans le meme genre : Le scénariste de "Bohemian Rhapsody" poursuit les producteurs du biopic pour des allégations de bénéfices

Pourquoi l’extinction actuelle est-elle différente des précédentes ?

De nombreuses personnes pensent que le changement climatique est la principale cause de l’extinction actuelle.

Mais en fait, les éruptions volcaniques et les impacts d’astéroïdes ont causé la plupart des extinctions précédentes.

La principale différence entre l’extinction actuelle et les précédentes est l’homme. Les impacts d’astéroïdes et les éruptions volcaniques sont des phénomènes naturels et ne peuvent être contrôlés par l’homme. En revanche, l’homme est responsable du taux d’extinction des espèces.

Notre mode de vie entraîne l’extinction de nombreuses espèces en détruisant leurs habitats naturels et en polluant la planète.

Combien d’espèces sont en voie d’extinction ?

Les scientifiques estiment qu’environ 20 % des espèces sur Terre sont en voie d’extinction. Le phénomène d’extinction actuel pourrait faire disparaître jusqu’à 50 % des espèces.

Dans le même temps, de nombreuses espèces ont disparu depuis le début de la révolution industrielle. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) tient une liste des espèces menacées et estime qu’environ 1 300 espèces se sont éteintes depuis l’an 1600.

Cela représente environ une extinction tous les deux ans. Le taux d’extinction des espèces est normalement d’environ une extinction tous les 100 ans.

Quelles sont les espèces les plus menacées ?

Animaux – L’UICN estime qu’environ 41% des espèces menacées sont des insectes, 29% des crustacés et 19% des poissons.

Outre les humains, les animaux les plus menacés sont les amphibiens, en particulier les grenouilles. De nombreux amphibiens ont souffert d’une maladie mystérieuse qui a provoqué le déclin de leurs populations. De nombreux reptiles, oiseaux et mammifères sont également en voie d’extinction. L’UICN estime que 36 % des espèces menacées sont des oiseaux, 24 % des mammifères et 12 % des reptiles. Plantes – Environ 25 % des espèces menacées sont des plantes, dont certains conifères, cycadées et ginkgos. La plupart de ces espèces sont en voie d’extinction à cause de la déforestation. De nombreuses plantes à fleurs sont également menacées d’extinction. Il s’agit notamment des cactus, des orchidées et des palmiers. La principale menace qui pèse sur ces espèces est le changement climatique.

Que peut-on faire pour éviter de nouvelles pertes de vie ?

Nous pouvons réduire le taux d’extinction en protégeant les espèces menacées et en restaurant leurs habitats naturels. Certains scientifiques proposent de créer des sanctuaires de la vie sauvage dans l’espace afin d’empêcher les espèces de s’éteindre sur Terre. Ces sanctuaires pourraient également être utiles aux humains, qui risquent eux aussi d’être victimes des mêmes extinctions. La Station spatiale internationale est en orbite depuis 1998, et elle pourrait servir de refuge à la vie sur Terre pendant que nous nous efforçons d’empêcher toute nouvelle destruction.

Auteur de l’article : admin